Nos danses

Salsa

La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce » et, au sens figuré, charme, piquant) désigne à la fois un genre musical et une danse ayant des racines cubaines.

 

La salsa se danse en 8 temps musicaux avec 6 temps dansés et 2 temps de pause. Les pas se comptent ainsi : «1,2,3,( ),5,6,7,( )». Les temps 4 et 8 ne sont pas prononcés car considéré comme temps de pause.

 

La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille, mais que l'on peut pratiquer également seul, ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta), à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire).

Danseurs de salsa

Reggaeton

Les premiers registres de reggae ont été réalisés au Panama, au milieu des années 1970. C’est à Porto-Rico que ce type de musique rencontre véritablement la gloire. En 1990, le rappeur Vico C de Porto Rico produit le premier disque de rap en langue espagnole. En 1993, le reggaeton prend sa source dans le Dem, invention expérimentée sur des remix spanish-reggae par El Chombo, disc-jockey et producteur désormais légendaire en Amérique du Sud. El Chombo produit un des premiers succès internationaux du reggaeton : Papi Chulo par Lorna (tube de l'été 2003).

 

Aux débuts des années 2000, le Reggaeton est exposé au grand public : Etats-Unis, Europe, Asie, Afrique … La musique enflamme l'imagination des jeunes qui retrouvent dans ce style musical la culture américaine dominante. 

Avec l'explosion du genre musical durant la première décennie du 21ème siècle, cette danse urbaine qu’est le Reggaeton a connu un grand essor. Ce rythme aux sonorités à la fois latines, Hip-hop et reggae permet une grande créativité au niveau de la gestuelle. Il n'y a donc pas de pas de base fixe à l'image de danses telles que la Salsa, la Bachata ou encore la Kizomba. Les rythmes dynamiques de cette musique vous permettront de créer des enchainements explosifs. Le Reggaeton peut se danser seul ou en couple.

Bachata

La bachata est un rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d'autres influences musicales d'origine africaine et avec d'autres styes comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango.

La bachata est jouée par plusieurs guitares (deux ou trois), accompagnées de percussions (bongo, maracas, güira) et une basse.

 

Le mouvement est simple c'est une série de pas simples qui produit un mouvement d'avant en arrière, ou d'un côté à l'autre. Un schéma représentatif serait de la manière suivante : avec le pied gauche, faites un pas vers la gauche, puis ramener le pied droit à côté du pied gauche deux fois de suite, les quatre premiers temps. Faites aussi de même vers la droite en commençant par le pied droit, pour le retour. Sur le quatrième temps et le huitième temps, pointez respectivement le pied droit puis le pied gauche. Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.

Salsa Suela

La Salsa Suelta est une danse qui prend sa source dans la Salsa Cubaine. Sa caractéristique principale ? Des jeux de jambes et du travail de styling. Le but est de travailler sa musicalité en solitaire pour ensuite enrichir sa danse de couple. 

 

Les bénéfices sont grands : meilleure conscience de son corps, meilleure expression corporelle, sensation de liberté garantie… et possibilité de danser tout seul sur sa musique favorite (fait non négligeable quand vous n’avez personne avec qui danser…)

Kizomba

La kizomba est un genre musical originaire de l'Angola, qui est devenue populaire en Europe.

 

La danse Kizomba (au sens strict) se caractérise par sa langueur et sa position fermée.

Le tronc demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l'espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu'élaborés, sont économisés. 

Danseurs de kizomba

Cha cha cha

Le cha-cha-cha a est issu du mélange du danzón, du són cubain et du mambo. Le danzón, un style de danse et de musique, gagne en popularité à Cuba dans les années 1950.  En incorporant des éléments de musique et de danse afro-cubaine, ce style se transforme en són cubain. Ce style évolue alors encore pour devenir le mambo, en incorporant des éléments swing. Finalement, le cha-cha-cha émerge d'une évolution du mambo. Enrique Jorrín, considéré comme l'inventeur du genre musical cha-cha-cha, avait réalisé que de nombreux danseurs avaient des difficultés à suivre les rythmes syncopés du danzón-mambo  et composa un morceau moins syncopé. Ce changement provoqua l'apparition d'un pas chassé chez les danseurs, la signature caractéristique du cha-cha-cha. Le nom de la danse, "cha-cha-cha", est une onomatopée du bruit que fond les chaussures des danseurs lors du pas chassé