Nos danses

Salsa

La salsa (mot espagnol qui signifie « sauce » et, au sens figuré, charme, piquant) désigne à la fois un genre musical et une danse ayant des racines cubaines.

 

La salsa se danse en 8 temps musicaux avec 6 temps dansés et 2 temps de pause. Les pas se comptent ainsi : «1,2,3,( ),5,6,7,( )». Les temps 4 et 8 ne sont pas prononcés car considéré comme temps de pause.

 

La salsa est une danse improvisée qui respecte des pas de base, qui se danse généralement à deux, où le garçon guide la fille, mais que l'on peut pratiquer également seul, ou à plusieurs : en ligne (comparsa, salsa suelta), à plusieurs couples (rueda de casino), ou encore un leader et deux partenaires (plus rarement deux leaders et une partenaire).

Bachata

La bachata est un rythme dansant originaire de République dominicaine, plein de folklore. On peut le considérer comme un mélange de boléro (surtout, le boléro rythmique) avec d'autres influences musicales d'origine africaine et avec d'autres styes comme le son, le merengue, le cha-cha-cha et le tango.

La bachata est jouée par plusieurs guitares (deux ou trois), accompagnées de percussions (bongo, maracas, güira) et une basse.

 

Le mouvement est simple c'est une série de pas simples qui produit un mouvement d'avant en arrière, ou d'un côté à l'autre. Un schéma représentatif serait de la manière suivante : avec le pied gauche, faites un pas vers la gauche, puis ramener le pied droit à côté du pied gauche deux fois de suite, les quatre premiers temps. Faites aussi de même vers la droite en commençant par le pied droit, pour le retour. Sur le quatrième temps et le huitième temps, pointez respectivement le pied droit puis le pied gauche. Le caractère de la danse est obtenu par un mouvement sensuel du corps et de la hanche qui garde une similitude avec certaines danses africaines.

Kizomba

La kizomba est un genre musical originaire de l'Angola, qui est devenue populaire en Europe.

 

La danse Kizomba (au sens strict) se caractérise par sa langueur et sa position fermée.

Le tronc demeure fixe et néanmoins souple, tandis que le bas du corps est beaucoup plus énergique. En règle générale, l'espace dans lequel se meut le couple est réduit à son strict minimum et les mouvements, bien qu'élaborés, sont économisés. 

Semba

Le semba est une danse d’origine angolaise mais elle est également dansée dans d’autres pays d’Afrique ainsi qu’au Brésil, au Portugal et maintenant dans toute l’Europe.

Le semba est également une musique traditionnelle d’Angola née dans la première moitié du XXème siècle à Luanda (capitale de l’Angola). Son nom viendrait d’une danse rituelle appelée « Massemba » (coup de nombril). Le semba est issu de la fusion d’éléments traditionnels et d’apports plus modernes. Union de rythmes bantous (la principale ethnie du pays) et d’harmonies européennes, avec quelques touches brésiliennes et cubaines. Néanmoins l’âme du Semba n’en reste pas moins profondément africaine.

Aujourd’hui, le semba se combine avec la Kizomba, le zouk ou le Merengue. Il se distingue des autres versions de part la rapidité du tempo. On peut dire que le semba est à la kizomba ce que la milonga est au tango. Le semba, tout comme la kizomba est une danse de couple très sensuelle, à la différence que le semba est plus dynamique et très enjouée. Cette danse angolaise très festive et entrainante fait des fans partout en France.